Alarm-Clock : une alarme pour GNU/Linux

Une alarme a été nécessaire pour moi car je peux rester longtemps sur le net sans faire attention au temps qui passe :/

J’ai donc choisi d’installer un logiciel simple et efficace, Alarm-Clock pour m’indiquer par exemple quand un rdv arrive.

Le site officiel avec les dernières mises à jour en paquet deb ou rpm, ou sources est là : http://www.alarm-clock.pl/downloads

Mais comme je l’explique brièvement au début de la vidéo, sa dernière version 1.4.1 n’a pas pu être installée sur mon ordi (qui tourne sur Linux Mint « 8 ») pour un problème de dépendances.

Donc je n’ai pas trop creusé et j’ai choisi la facilité en optant pour un paquet deb disponible ici : http://packages.ubuntu.com/fr/lucid/alarm-clock en version 1.2.5-1. Il est aussi disponible dans les dépôts.

Voici la vidéo qui offre un très rapide aperçu des possibilités de ce petit logiciel pratique :

Si vous préférez la version écrite, il y a un article (datant de 2 ans) expliquant par écrit les caractéristiques d’alarm-clock  : http://www.galipe.net/articles/petit-utilitaire-pratique-alarm-clock/

Comment utiliser une de vos images pour l’écran de veille dans Ubuntu ?

Je souhaitais, avec Linux Mint 8 (basée sur Ubuntu 9.10) , utiliser une image particulière pour mon écran de veille (une image « zen »).

Après des recherches je tombe sur un post du forum ubuntu-fr : http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=121050 et je choisis l’option 3. Voilà ce que ça donne->

1) Donc dans mon dossier Images je me suis créé un sous-dossier ecransveille dans lequel je mets la photo que je veux

(on peut en mettre plusieurs, elles défileront en diaporama lors de la mise en route de l’écran de veille).

2) Dans un terminal je copie/colle la commande suivante :

gksudo gedit /usr/share/applications/screensavers/personal-slideshow.desktop

3) Puis dans les lignes commençant par Exec et TryExec je remplace

Exec=/usr/lib/gnome-screensaver/gnome-screensaver/slideshow

par le chemin (location) que j’ai choisi ici /Images/ecransveille/ :
Exec=sildeshow --location='Images/ecransveille/'
TryExec=slideshow
Bien sûr on peut changer le nom Pictures folder/Dossier d’images par un autre en changeant l’entrée Name.

cf. la copie d’écran ci-dessous

4) Ensuite je vais dans le menu Préférences->Économiseur d’écran

5) Là je choisis dans la liste proposée le dossier MyPictures folder (puisque j’ai changé le nom précédemment, sinon c’est le 2e « Dossier d’images » votre dossier par défaut.)

et ok et c’est tout bon 🙂

Photo de la forêt de bambous par Stuck in Customs sur flickR : http://www.flickr.com/photos/stuckincustoms/4070581709/

Comment installer une imprimante multifonctions Epson Stylus SX215 sous Ubuntu ?

Ce tutoriel fonctionne à partir d’Ubuntu 8.04, la démarche doit être similaire pour les autres distributions GNU/Linux, à chercher sur le web…

Ça semble long mais ce n’est ni long ni compliqué puisque j’Y arrive :p

Avant l’achat : j’ai regardé dans la base de données du site openprinting que l’imprimante multi-fonctions Epson SX 215 fonctionnait la plupart du temps sur GNU/Linux.

Après l’achat, j’ai téléchargé et installé le driver guntenprinter v. 5.2.4 en paquet deb 32 bit pour l’ordinateur concerné : http://www.openprinting.org/show_driver.cgi?driver=gutenprint

J’ai également téléchargé sur le site http://avasys.jp/eng/ 2 fichiers :

a) le fichier .ppd pour mon imprimante epson sx215

En allant dans Linux Drivers-Download ou http://avasys.jp/eng/linux_driver/download/

Je choisis ici « All-in-ones (multifuction inkjet printers), scrolling, je coche là où je vois le nom de mon imprimante sx 215 puis dans les listes déroulantes je choisis : ma distribution GNU/Linux puis sa version, mon pays, ma connexion à mon imprimante (print/scan with local printer or scanner), quel type d’utilisation de mon imprimante là je choisis Individuals Graphics/Images. Puis je clique surle bouton  Next.

Sur la page suivante je clique sur le lien qui porte le nom de mon imprimante ici : Epson-Stylus_SX215-pipslite-en.ppd pour l’enregistrer sur mon disque dur. En descendant un peu sur cette même page vous avez le même fichier en paquet deb. Et en continuant de descendre sur cette même page, on peut télécharger sur son disque dur

b) le paquet deb iscan pour le côté scanner, à savoir au moment où je rédige cet article cette version : iscan_2.23.0-3_i386.deb ou le paquet iscan_2.23.0-3.ltdl7_i386.deb pour Ubuntu 8.10 et +. Des paquets RPM et les sources sont aussi présents sur cette page.

Enfin côté téléchargement, il ne reste plus que la libtdl3 trouvée ici : http://packages.ubuntu.com/fr/hardy/libltdl3 (j’ai pris le paquet i386) ou libdtl7 pour Ubuntu 8.10 et + trouvée là : http://packages.ubuntu.com/intrepid/libltdl7

Une fois téléchargés tous ces fichiers, j’ai installé les paquets deb libtdl3 puis iscan.
———

* Pour le scanneur, j’ai suivi la méthode 2 de la doc ubuntu-fr soit :

Editer le fichier /etc/sane.d/dll.conf
sudo gedit /etc/sane.d/dll.conf

Ajouter dans cette liste le mot epkowa enregistrer et fermer.

débranchez et reconnectez votre scanner

Enfin lancer les applications Xsane ou Image Scan! en effet dans le menu Graphisme, une nouvelle entrée Image Scan! a fait son apparition et permet de gérer le scanneur Epson très simplement !
——–

* Pour faire reconnaître l’imprimante branchée et allumée : allez dans le menu Administration puis Impression.
Cliquez sur Nouveau et la recherche de pilotes commence.
Choisir Epson-Stylus-SX210, puis Suivant, recherche de pilotes téléchargeables en cours…
j‘ai coché Fournir un fichier ppd et en cliquant sur l’icône dossier en dessous je suis allée chercher mon fichier .ppd préalablement téléchargé. Ouvrir. Suivant. On nomme sa nouvelle imprimante et on peut imprimer une page de test  OK 🙂

———
Vous pouvez, pour les imprimantes Espon, aussi consulter la doc-ubuntu-fr :

http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/installer_une_imprimante_epson

http://doc.ubuntu-fr.org/imprimante_epson_multifonctions

———
NB : la marque HP semble plus conciliante à l’égard de GNU/Linux…

Ubuntu chez moi : ça s’en va et ça revient !

Oui comme dans la chanson populaire de Cloclo 😉

Résumé :

Mon portable Clevo fonctionnait correctement avec Ubuntu Hardy 8.04.1, exceptée l’impossibilité d’enregistrer du son via le micro et la mauvaise qualité vidéo dans gtk-recordmydesktop.
ubuntu hardy heron
Bêtement (oui) portée par la vague geek qui veut toujours être up-to-date, j’ai sauté le pas jusqu’à la version 8.10 quand elle est sortie : mazette c’est pas mieux !

J’attends la version 9.04 : arrgh encore pire surtout en plus au niveau network-manager qui ne me permettait pas de me connecter en wifi à ma livebox même avec la cléquivabien 😦
Marre de cette nana version là (oops désolée Patrick si tu nous écoutes 😉 je tente la version en développement la 9.10 : là bien sûr avalanche de soucis, ma carte vidéo me fait de clins d’oeil noirs de quelques secondes régulièrement.

Ca m’énerve, je passe à 😮 openSUSE 11.1 GNOME Edition.
opensuse
Installation one-click 🙂 Nouvelle façon d’agir.
Je fais une mise à jour 😮 boom après quelques secondes de barre de lancement : écran noir puis plus rien même pas de login.

Donc tentatives de plusieurs distributions « grand public »:
Je testais 3 choses:
– le son (entrée micro et sortie hp et casque)
– le wifi
– l’imprimante une vieille HP 930C

+ Qimo est la seule à conditionner basée sur Xubuntu 8.10

– Mandriva 2008.1 : pas de cups installable
– Mandriva 2009.1 : pas de server-printing ou hp

– ToutouLinux asri beta 4 -> wifi fonctionne pas 😦

Retour final positif  à Ubuntu Hardy 8.04.3, même si les inconvénients micro sont toujours là,avec réinstallation des logiciels (dont GnomeDO) utilisés et surtout des fameux codecs non-libres bien pratiques !

Mes logiciels sur mon Ubuntu

Je reprends cette idée de liste (tiens ça me fait penser aux listes de plugins WordPress qui fleurissaient il y a quelques mois sur les blogs dont le mien ) que j’ai vu sur le blog de Sckyzo et sur celui de Clapico.
Ces listes visent à récapituler les logiciels que vous utilisez le plus, si le coeur vous en dit de faire la même chose, allez-y.

Pour ma part, j’utilise régulièrement sous Ubuntu Hardy (oui je vais passer à la 9.04) les applications suivantes pour une utilisation basique quotidiennerégulière. J’ai bien sûr d’autres logiciels installés mais que j’utilise peu.

Accessoires
L’éditeur de texte Gedit simple,je le préfère à l’éditeur Bluefish (Programmation).
Des applications Adobe AIR comme Posty à défaut de Gwibber qui bugue (ne se lance pas quand on clique dessus).
Gnome-Do pour taper quelques lettres et obtenir l’application voulue.
L’éditeur de partition Gparted notamment pour effacer ma clé usb tests de distributions pour eeePC.

Bureautique
La suite bureautique OpenOffice.org et surtout Writer et Calc.

Graphisme
TheGimp pour recadrer des images, connaître le code html d’une couleur etc.
PdfEditor (pas facile à prendre en main mais bien utile)
Des scripts nautilus pour redimensionner mes images et les faire pivoter idem pour le script openterminal super pratique.
Le scanneur d’images XSane au besoin.

Internet
aMSN et/ou Pidgin ouverts très rarement.
Transmission pour télécharger les distributions Linux en .torrent
Httrack
Gwget pour la gestion des téléchargements en GUI.
Grsync pour les sauvergardes sur disque dur externe.
Parfois le lecteur de fux Liferea (bien pratique pour lire ses flux RSS hors connexion)
Les navigateurs internet : Firefox et Opera.

Outils système
Virtualbox pour tester des distrib Linux en .iso.
UnetBootin pour lancer des distribution Linux sur mon eeePC à partir de clé usb.
Virus scanner (clamTK) quand je dois passer des fichiers à des windowsiens je les vérifie avant !

Programmation
Poedit pour traduire des textes.

Son et vidéos
VLC pour lire les vidéos.
Gmencoder pour encoder quelques vidéos.
Audio Sound Converter pour encoder quelques fichiers sons.
Avidemux (édition video) pour couper quelques scènes de vidéos.
Gravure de disque Brasero
Lecteur de musique RythmBox pour écouter ma musique et des podcasts.

Audacity et GTK RecordMyDesktop (marchent plus avec mes bidouillages son/pulseaudio)

Wine (parfois) pour tester Spotify.