HandyLinux 1.9 : idéal pour grands débutants, bientôt la v. 2.0

En décembre 2013, j’avais fait un bref article sur HandyLinux qui m’avait déjà séduite par son côté simple à prendre en main par un individu lambda.

Le site HandyLinux  http://v2.handylinux.org/ a été mis à jour assez récemment, il est très clair à comprendre avec moults entrées pour aider les nouveaux utilisateurs débutants (documentation, forum, salon d’entraide, FAQ, tutoriels !) couplées avec un blog très dynamique côté publication d’articles !

En effet, il y a quelques jours, après avoir suivi, avec plaisir et respect (bravo à Arpinux et son équipe de bénévoles),  les articles publiés à un rythme soutenu sur leur blog pour annoncer les nouveautés sur cette distribution (qui ne va pas tarder à sortir la version 2, pour le moment, depuis fin mars 2015, on en est à la 2.0 bêta), j’ai installé la version 1.9 de cette distribution « grand public » basée sur Debian, avec un menu simple par onglets et une personnalisation sur le menu « aventuriers ».

Menu HandyLinux

Menu HandyLinux

Installation et bonnes surprises 🙂

Le mini bémol : pas possibilité depuis la version live-cd de lancer l’installation de la distribution HandyLinux 1.9 sans redémarrer, mais c’est vraiment pour chipoter que je le note ^^

C’est sur mon « vieil » (article d’août 2008 ) ordinateur portable le clevo M720R (721 en fait) que j’ai choisi d’installer HandyLinux (après en avoir testé d’autres en 2009, dont la dernière en date était la poussive Linux Mint 13) pour pourvoir recycler de manière simple et efficace ce vieil ordi pour une personne qui veut juste aller sur le web*, regarder/trier* (* merci @burninghat relecteur officiel 😉 )  ses photos, voire faire un peu de bureautique.

Après une installation très simplifiée, un démarrage relativement rapide, une prise en main satisfaisante pour la personne débutante, deux bonnes surprises :

– l’imprimante EPSON SX215 a été reconnue dès que l’usb était branchée avec imprimante allumée, comme sur Windows ooooh

do not feed the troll

– le lecteur de carte SD intégré à l’ordinateur a (pour la première fois avec Linux) fonctionné* directement (carte SD montée de suite, visible sur le bureau)

Certes la reconnaissance de matériel par Linux a été améliorée depuis 2009 mais ça fait quand même plaisir !

Un bug :/

Un seul bug est à déplorer pour le moment chez moi : dans le navigateur web Iceweasel 37.0.2, les vidéos en ligne (Youtube, dailymotion, viméo…) sont comme des disques vinyles rayés dès que la souris est inactive quelques secondes :/

Ce problème ne se fait qu’avec la vidéo, pas de phénomène son de disque rayé quand j’écoute un fichier son, donc cela viendrait de ma carte graphique.

En allant sur le site handylinux http://v2.handylinux.org/ j’ai testé, un soir, l’entrée « salon d’entraide ». C’est un salon IRC comme l’indique notamment son url http://irc.handylinux.org/

HandyLinux vous propose de vous connecter sur serveur XMPP (jabberfr) ou IRC (freenode).
Choisissez votre salon, votre pseudo, posez votre question, patientez, on arrive 😉

Là, après quelques minutes, un(e) participant(e) m’a aidée de longues minutes, patiemment, d’abord en regardant du côté de la carte graphique, puis  j’ai cru, après une mise à jour de linux-image 3.16.0.0 686pae, que cela avait fonctionné mais non ! Maintenant je vais bientôt poster ma demande sur le forum et advienne que pourra…

Conclusion

Vraiment cette solidarité, ce soutien m’ont vraiment enthousiasmés, donc je recommande aux débutants ! C’est une distribution GNU/Linux  simple, efficace pour le grand public 🙂

Quelques distributions GNU/Linux alternatives faciles d’accès pour ordinateur plus ou moins récents : Elementary OS (site fr), Emmabuntüs, Toutou Linux

Pousser la lecture encore un peu dans les commenatires instructifs de David ci-dessous !

 

Handy Linux : très simple, idéale pour les débutants :-)

J’ai installé sur un PC de plus de 3 ans cette distribution dont je n’avais pas entendu parler avant : Handy Linux.

C’est une distribution qui se veut très simple

la distribution GNU/Linux sans se prendre la tête…

même son site internet en est le reflet 🙂 http://handylinux.org/

Tout est en français.

L’installation est simple et claire !

Ensuite la présentation en onglets thématiques avec 6 applications maxi par thèmes est très simple, visuelle et ciblent parfaitement les besoins basiques.

Ils ont même ajouté un dernier onglet « aventurier » ^^ pour gérer un peu plus les paramètres.

Seul mini bémol : le verrouillage automatique du clavier au démarrage n’est pas activé.

J’aime beaucoup cette distribution pour les néophytes. Simple et efficace ! Je recommande !

Fredéric Bezies en a fait un article et une petite vidéo pour se faire une idée :

Installer une imprimante Epson SX215 – MAJ Ubuntu 11.04

Ayant eu à installer à nouveau l’imprimante Epson SX215 sur la dernière version d’Ubuntu la 11.04, j’ai suivi mon billet de 2009 : https://dariablogue.wordpress.com/2009/12/28/comment-installer-une-imprimante-multifonctions-epson-stylus-sx215-sous-ubuntu/

Je mets seulement  à jour les étapes à suivre avec Ubuntu 11.04 :

1) Télécharger le paquet correspondant à votre architecture/distribution pour moi c’était le paquet .deb i386, version 5.2.7 : http://www.openprinting.org/download/printdriver/debian/dists/lsb3.2/contrib/binary-i386/openprinting-gutenprint_5.2.7-1lsb3.2_i386.deb

2) Aller sur le site Avasys : http://avasys.jp/eng/linux_driver/download/
Cliquer sur All-in-ones
Dans « model name » choisir son imprimante, ici SX 215.

On accède aussitôt à une page au bas de laquelle on télécharge directement les paquets à télécharger (cf.  a), b) et c) ci-dessous).

a) Pour moi à nouveau le paquet .deb pour architecture i386 : http://linux.avasys.jp/drivers/lsb/epson-inkjet/stable/debian/dists/lsb3.2/main/binary-i386/epson-inkjet-printer-escpr_1.0.4-1lsb3.2_i386.deb

Ensuite, pour télécharger le paquet pipslite (qui remplace le même fichier .ppd) et le pilote gérant le scanner allez sur la page : http://www.avasys.jp/lx-bin2/linux_e/spc/DL1.do ne répondez pas à « model name » cette fois-ci mais descendez la page et choisissez votre imprimante.
espon-1
Tout en restant sur cette même page, allez tout en bas en choisissant votre distribution et sa version (pour moi Ubuntu 11.04), puis cliquez sur le bouton ->Next.
Là vous pouvez télécharger/installer le paquet deb ( au passage  merci à Clapico pour son astuce pour pouvoir installer directement les paquets .deb par gdebi comme avant et pas en passant par la logithèque) qui vous convient pour :

b) l’ex fichier .ppd qu’ils ont mis en paquet, pour moi : pipslite_1.5.0-5_i386.deb

c) iscan
deb package
iscan-data_1.9.0-1_all.deb

3) Pour finir côté téléchargements, il ne reste plus que la libtdl3 trouvée ici : http://packages.ubuntu.com/fr/hardy/libltdl3 J’ai pris au bas de la page le paquet i386 de la libtdl3.

*****

Enfin pour faire reconnaître l’imprimante branchée et allumée : allez dans le menu Système -> Administration puis Impression.
Cliquez sur Nouveau et la recherche de pilotes commence.
Choisir Epson-Stylus-SX210, puis Suivant, recherche de pilotes téléchargeables en cours…
Il me l’appelle « Epson-Stylus-SX210 », et pas SX 215 mais pas grave, je clique sur Appliquer et j’imprime une page test sans souci 🙂

NB : Cette fois-ci je n’avais pas besoin du scanner donc je n’ai pas suivi la procédure décrite dans mon article de 2009 (j’espère que c’est toujours la même ? ^^ )