Fieffé menteur et être cavalier : deux expressions aux origines inconnues

1ère de mes interrogations :

Pourquoi dit-on un ” fieffé menteur ” ?

Fieffé voulant dire sacré ou plus exactement qui possède au plus haut degré un défaut, un vice, alors que fieffé vient bien du mot de l’époque médiévale fief et qui signifiait pourvu d’ un domaine ?

Pourquoi cette dérive de sens ?

2e interrogation :

” être cavalier ” un adjectif qui signifie qui manque de considération, irrespectueux.

Quel est le rapport entre un cavalier et des manières inconvenantes ?

Avis aux lecteurs/lectrices éclairé(e)s pour les réponses 😉

Advertisements

Une réflexion sur “Fieffé menteur et être cavalier : deux expressions aux origines inconnues

  1. chevaldebout dit :

    Pour le fieffé je ne sais pas, mais pour le cavalier…
    Il est vrai que trop souvent, (et manifestement depuis toujours…,puisqu’on est venu a l’utiliser comme expression, voir même comme adjectif !) les cavaliers savent être arrogants, auto-satisfait, très peu courtois, très sûre d’eux, et très dominants, persuadé de tenir la science infuse.
    C’est très fréquent, c’est une majorité.

    A ceux qui se sentirais blessés par ces propos, je suis moi même dans le milieu du cheval, depuis enfant, et je vous garantis que c’est vrai.

Les commentaires sont fermés.