Pourquoi dit-on "en" Avignon ?

La réponse je l’ai trouvé sur pourquois.com

“La formule ” en Avignon “, si elle permet d’éviter un hiatus quelque peu dissonant, est toutefois incorrecte lorsqu’elle s’applique à la ville contenue dans ses limites communales. Son emploi dans ce cas est souvent le fait de l’ignorance ou d’un certain pédantisme basé parfois sur des nostalgies d’Ancien Régime.
[J’adore la phrase précédente ^^]

Car historiquement, la formule a été employée durant des siècles de manière tout à fait justifiée. En effet la préposition ” en ” désigne le lieu, ” dans “, comme être ” en Afrique “. Or, il faut savoir que depuis le XIVe s. le territoire d’Avignon, couvrant plusieurs communes actuelles, constituait un état à part entière appartenant au Saint Siège et gouverné par un vice-légat jusqu’en 1791. On résidait donc ” en Avignon “, comme on pouvait résider ” en Languedoc ” ou ” en Provence ” etc. Seule autre exception ” en Arles “, puisque Arles fut royaume au IXe s. Mais on n’a jamais habité ” en Angers ” mais ” à Angers ” et ” en Anjou “. L’usage a voulu que l’on tolère de nos jours encore les expressions ” en Arles ” ou ” en Avignon ” pour désigner la région autour de la ville, le ” pays ” formé par les environs, sans limites administratives bien établies.

La formule appropriée est ” à Avignon ” lorsqu’on parle de la ville stricto sensu comme l’on fait pour ” à Aix “, ” à Albi ” ou ” à Amboise “.”

Advertisements