« sans » suivi d’un nom au singulier ou au pluriel ?

La réponse grammaticale est simple et claire sur le site reverso : on remplace sans par avec + un déterminant et c’est le sens logique qui l’emporte.

C’est le sens, la logique qui détermine le nombre et non pas une règle précise. Remplacer sans par avec permet de faire apparaître le déterminant

J’ai bien aimé l’échange engagé par Aubert (3e post) sur ce forum, « sa » règle qui est plausible mais ne semble pas aller dans le sens de l’Académie Française.

Dans de nombreux cas, cependant, la nuance de sens est si mince que l’on trouvera aussi bien le singulier que le pluriel : C’est un acteur sans défaut ou sans défauts (Littré). De même : Cet homme est mort sans enfant, sans héritier, ou sans enfants, sans héritiers. Pourtant, dès lors que ce dont on parle peut suggérer l’idée de pluralité, c’est le pluriel qui est le plus fréquent.

Advertisements