Musiques libres et taxes pour copie privée maj

Framasoft vient de publier un billet très juste : ici.

Une taxe pour copie privée va être appliquée bientôt sur les disques dur externes, cls usb et cartes mémoires. Hausse prévue sur ces articles d’environ 20 % !
Quid de celui qui veut acheter une clé usb pour mettre la Framakey par exemple 😉 et aussi de la musique libre…et ben il aura payé dans le prix de la clé usb, un droit pour copie privée alors qu’il ne l’utilisera pas 😯
Certes vous me direz :
– soit il est cou***on de ne pas en profiter pour mettre de la musique commerciale copyrightée
– soit que ce genre de personne est rare (si si il en existe !)

Maj ZDnet fait part d’un projet pour taxer (en + des taxes actuelles sur les disques durs etc.) la bande passante.

Mondomix cible ailleurs: «La bande passante est le lieu naturel et juste d’une redevance pour financer la création culturelle dans la société de l’information, en complément de la taxe sur les mémoires numériques.»

L’avenir serait-il dans les webOS (comme eyeOS par exemple)et les applications en ligne qui permettent le staockage et lepartage en ligne de fichiers comme Yuntaa (trouvé chez Freewares&Tutos😉 )

——————————————————–

Dans la continuité de mon précédent billet où je parlais du site de musique libre BnFlower,
il existe aussi (merci aKa) :

– le célèbre Jamendo
avec un player (à choisir selon que l’on soit sous wordpress, dotclear etc. ❗ et il y en a plusieurs sortes tailles, couleurs… ) et un artiste que j’ai découvert (petit coup de coeur) pour saint-jean.
J’ai bien aimé le titre « la tv nous rend un peu… »

Dogmazic
Dogmazic, demande votre ville lors de l’inscription et ensuite vous propose la rubrique « près de chez moi » avec le nombre de groupes et de labels proches de chez vous.
Interface graphique chargée je trouve.
Même enregistrée, je n’ai pas trouvé un player pour le mettre sur le blog (mais je suis un boulet aussi !) 😛 On peut écouter ou télécharger en .mp3 ou en .ogg.
Le groupe Restaurant fait dans la pop pop pop.

– et Magnatunes in english dans le texte 😉
Pour magnatune.com, pas d’inscription mais on peut écouter la musique, si on veut la télécharger, la mettre sur son site, on paye un petit quelque chose.
Brad Sucks avait l’air sympa.

——————————————————–

Au fait Business Garden nous rappelle l’existence d’osalt.com qui permet de trouver des équivalent open source (souvent gratuits) à des logiciels propriétaires (souvent payants).

——————————————————–

Grâce à Blogasty, 2 p’tits gars qui s’éclatent dans des chansons loufoques, trouvé chez Selda Prey, c’est la chanson du dimanche (mon premier groupe issu de myspace comme quoi !)
Un exemple 😉 aux lycéens (chanson #17 avant-dernière de la saison 1, retour le 23/09/08).
la chansondudimanche 17

Plus de vidéos

6 réflexions sur “Musiques libres et taxes pour copie privée maj

  1. Alban dit :

    Jamendo il y a de très bons artistes !!!
    20% d’augemntation des disques usb, ils abusent, direction l’allemagne , à 2 pas de chez moi …

  2. Fred dit :

    Va comprendre… Ce qui est certain, c’est que j’ai de plus en plus le sentiment qu’on se fout de nous. Entre les taxes sur la copie privée et les DRM qui t’empêche d’utiliser ton propre bien comme bon te semble, il y a de quoi écrire un bouquin.

    Comme dit plus haut, pour ma part je n’achète plus en France. Si je peux me permettre de prendre un exemple, en France une tour de 50 DVD-R coûte 89,99€ (sur Rue du Commerce, qui est l’un des plus compétitif sur le plan national). A l’étranger, tu peux trouver des tours de 100 DVD-R pour à peine 30,00€ (de marque identique) alors le constat est vite fait.

    Pour ma part, je trouve ça proprement lamentable ! Et oui, ma petite dame…

  3. daria dit :

    Nous sommes d’accord Fred, y’a comme qui dirait de l’abus ou du « prend-moi pour un pigeon » 😈

  4. Fred dit :

    Et si encore cela ne concernait que la copie privée. Ce qui est rassurant, enfin la seule chose qui le soit, c’est que le monde reste cohérent. Quoi qu’il arrive, on nous prendra toujours pour des pigeons🙂 Bienvenue dans un nouveau millénaire où l’individu se positionne plus comme un produit que comme une entité douée de raison.

    Heureusement que Socrate n’est plus là pour voir ça…

Les commentaires sont fermés.